BLOG ACTUALITÉ

Conférences inspirantes, ateliers ou immersions de terrain : toute l’année, participez à des évènements pour découvrir vos talents et vous mettre en action !

Le Pôle Mécanique Alès-Cévennes : son développement et ses projets autour de la mobilité durable

Dernière mise à jour : avr. 28


Au mois d’Avril, l’AVERE Occitanie s’est rendue dans le Gard à la rencontre de Jérémy Marin-Cudraz, directeur du Pôle Mécanique Alès-Cévennes : l’opportunité pour l’association de découvrir une infrastructure polyvalente et les nombreux projets qu’elle réserve.



Pouvez-vous vous présenter ?


Bonjour. Jéremy Marin-Cudraz, directeur du Pôle Mécanique Alès-Cévennes dans le Gard et en charge de l’écosystème hydrogène d’Alès Agglomération.



Quel est le rôle du Pôle Mécanique ?


Le Pôle Mécanique est une infrastructure polyvalente avec différents circuits : vitesse, karting, rallye mais aussi certaines pistes tout terrain.


La grande originalité du Pôle Mécanique c’est sa pépinière d’entreprises qui accueille une quarantaine de structures dans différents secteurs de l’automobile et de la moto. Elle a pour rôle de participer au développement économique avec les acteurs sur place ainsi qu’au développement de véhicules avec différents constructeurs qui viennent pour améliorer essentiellement des véhicules électriques, et évidemment de générer des retombées économiques sur le territoire à travers des événements d’ampleur ou tout simplement des activités de loisir.



Le pôle axe son développement autour de la mobilité durable. Pouvez-vous nous en dire davantage ?


Alès Agglomération s’investit dans la mobilité durable depuis maintenant plus de 10 ans avec la création des RIVE. L’idée a toujours été d’être précurseur, dans un premier temps avec les véhicules électriques ainsi l’agglomération a déployé un certain nombre de bornes sur le territoire.


Le Pôle Mécanique étant un outil d’Alès Agglomération, l’objectif a toujours été d’accueillir des tests, d’être toujours à la pointe de la technologie donc on a travaillé et on travaille avec des constructeurs tels que DS, Hyundai ; on a fait les premiers tests formula E avec Venturi, on a accueilli BMW, tout un panel d’acteurs de la mobilité à travers la compétition mais aussi à travers des véhicules de série.


Demain, ça sera l’hydrogène. On travaille d’ores et déjà sur l’hydrogène et on améliore nos infrastructures en permanence en fonction des futurs développements. Un nouveau bâtiment est en cours de construction, il accueillera un centre de développement qui sera dédié à l’électrique et à l’hydrogène.


Dans ce centre de développement sont prévues des bornes de recharge de seconde génération comme c’est déjà le cas dans les boxes actuels et de troisième génération avec en préparation une prise de 250 Ampères.



Quelles sont les valeurs qu’Alès et le Pôle Mécanique en particulier partagent avec l'AVERE Occitanie ?


Je pense qu’Alès Agglomération, le Pôle Mécanique et l’AVERE Occitanie ont la volonté de développer la mobilité de demain donc pour cela, il faut être acteur et non pas être « dans l’attente ».


Nous sommes tous en réflexion permanente sur comment améliorer les infrastructures, comment mobiliser les acteurs, comment « structurer » notre activité pour justement être moteur de la transition énergétique dans la mobilité et dans d’autres secteurs.

Quels sont vos prochains projets pour le site ?


Les prochains projets sont assez nombreux. On a une très forte activité sur le Pôle Mécanique Alès-Cévennes. Notre premier challenge est de disposer de suffisamment de temps de piste pour toutes les entreprises qu’on accueille.


Pour l’électrique, on souhaite mettre en place un éclairage pour justement permettre à toutes les personnes, à toutes les sociétés qui développent des véhicules électriques ou hydrogènes de pouvoir rouler même en nocturne afin d’économiser du temps ingénieur. Un véhicule qui est développé c’est en moyenne 20 ingénieurs mobilisés donc le fait de pouvoir rallonger les journées, cela permet en fait à ces équipes de faire un jour ou deux jours de moins de développement.


Je vous ai parlé un peu plus tôt du centre de développement, c’est l’espace où l’on accueillera ces équipes.


Ensuite, en ce qui concerne l’hydrogène, nous avons pour projet, dans les années à venir, de mettre en place un système de production et de distribution d’hydrogène à proximité immédiate du Pôle Mécanique.



Retrouvez l'actualité du Pôle Mécanique Alès-Cévennes sur :


www.pole-mecanique.fr/

Twitter | Facebook | Instagram | YouTube